Voyage-Escalade Groenland 1979

Récit d'un voyage au Groenland du 10 juillet au 21 août 1979. Nous étions une équipe de huit alpinistes ayant prévu l'escalade d'un sommet vierge situé sur la côte Ouest à un jour de bateau du village Nanortalik. Nous sommes restés un peu plus d'un mois au fond d'un fjord. Le récit évoque, entre autres, la vie dans cette région, la beauté des montagnes, les aléas de la pêche au saumon, la vie de bivouac en terre aride, etc.



mardi 10

Départ de Bâle en train, 11h du matin, 19h escale à Hambourg. Pris un bac pour passer d'Allemagne au Danemark. Copenhague à 5 heures du matin. Avion à 11h du matin, Boeing 727, beaucoup de sapins et beaucoup à bouffer. Escale à Reykjavik, survol de l'Islande, côte Est du Groenland, Islandsis, arrivée à Narssarssuaq à 17h. Pas de bateau et pas d'avion pour Nanortalik avant jeudi.

mercredi 11

Changement de camping, campement à côté de l'auberge de Jeunesse puis pêche. Perdu 2 cuillères et pas de poissons. Soirée à l'auberge de Jeunesse.

jeudi 12

Départ en hélicoptère à 9h. Retrouvaille avec Christian et Mauriceau. Camping près de l'héliport. Le soir, grande fiesta. Malheureusement, pendant la nuit, on se fait voler scotch, cigarettes, chocolat et appareils photo à Alex et le mien.
Jusqu'à dimanche matin, ça zone à Nanortalik. Toujours beau temps.

dimanche 15

Voyage en bateau jusqu'au fond du fjord. Vu le Ketil, Arrêt à l'ancien camp utilisé il y a 2 ans. Passé au large du camp des Genevois. On y voit quelques tentes. Débarquement à Sermitiak sans problème. Vu des canards sauvages lors d'une promenade.

lundi 16

Beau temps. Installation du camp.Pour frigo, on utilise le bord de la petite rivière. Promenade en direction du Master. Pas vu la montagne mais vu d'autres aussi belles. Souper super rôti avec riz.

mardi 17

Il pleut jusqu'à 14 heures. On joue aux cartes.
Nuit : les nuits sont assez courtes. Le ciel est assez sombre vers 23h et de nouveau clair à 2-3h. On voit quelques étoiles.
Pêche: rien pour le moment.

mercredi 18

Six portent le matériel mais dans la fausse vallée!. 3h de marche, pas vu le Master. Mis le matériel dans la petite tente. En bas, installation de la table.
Pêche: rien
Problème de bouffe: il n'y aura plus de sucre, miel, huile avant peu de temps.

jeudi 19

On remonte à cinq, pas trop chargé. Deux reprennent nos 3 charges et prennent directement la bonne vallée. Michel, Alex et moi transportons en 2 voyages le matérîel par dessus le col séparant les 2 vallées. On voit le Master. Les distances sont énormes. Retour au camp, 9 h de marche.
Pêche: 26 saumons pris en 2h. Il faut trouver le bon coin.

vendredi 20

Repos. Pêche: 5 poissons (3 saumons- 2 morues).
Visite des Genevois qui ont gravi le Ketil. On ne verra pas l'équipe à Stef car partie à Nanortalik puis faire du bateau vers le Cap Farewell.
Succulent repas riz en salade avec mayonnaise et saumon fûmé
Bonne ambiance dans l'équipe mais beaucoup de moustiques si pas de vent.
Il fait souvent chaud la journéee, un peu plus frais le soir.

samedi 21

Beau, avec des nuages. On se décide de monter à l'attaque du Master
Première équipe de 4 est partie. Pêche: rien.

dimanche 22

On se prépare à partir aussi pour le camp 1. Passage des Genevois. Arrivée le soir au camp 1 avec, en route, un pic-nic saumon fumé+oeufs. On retrouve les autres. Ils ont fait une tentative d'environ 80m. Déliterie, caillasse. On se décide à partir demain avec du matériel de bivouac en partant plus à droite qu'eux.

lundi 23

9h. On part, Alex, Mauriceau, Michel et moi. Escalade dans la face facile avec deux longueurs dures, puis arête en 4-4+. Bivouac sur l'arête. Vent.

En direction du Master

Master

mardi 24

Départ du bivouac vers 9h. On traverse un peu dans la face gauche du Master. Quelques longueurs difficiles. Toujours Mauriceau est devant. Vers 13h, arrivée au sommet. Les Autres sont arrivés sous le bivouac. Sont partis ce matin.
Problème pour trouver la descente. On ne voit que de hautes faces délitées. Puis OK, ça descend bien. 3 rappels dans une face verticale, puis dévarappe facile ou rappel. 20h retour au camp.
Les autres suivent. D'abord Christian et Yvan, puis plus tard Calame et Gérard. Il y a un grave problème pour Gérard: une casserole de lait bouillant s'est renversée sur son pied -> forte brûlure.

mercredi 25

Farniente. Christian, Mauriceau et Bocquet descendent au camp de base dans l'après-midi.

jeudi 26

On part à 4 sur un sommet à droite du Master. On suit une arête facile puis détour de la montagne par la neige. On gravit la montagne par 2 arêtes différentes: Calame et Yvan à gauche, Alex et moi à droite. Assez bon rocher, escalade soutenue. Sommet, on veut construire un cairn, puis on constate qu'il y en a déjà un!
Vision effrayante de toutes les montagnes autour de nous. On voit l'Islandsis, la mer à l'Est et à l'Ouest. Descente sans problème. Ciel couvert.

Innombrables montagnes du Groenland

Montagnes

vendredi 27

Pluie, grésil, vent. On bouge pas des tentes. Demain, on doit descendre car il n'y a plus de nourriture. Fin de l'après-midi, il arrête de pleuvoir. Froid, temps gris.

samedi 28

Beau temps. Pas de vent. On redescend. Ont passé au loin 4 Suisses Allemands qui vont rejoindre en 10 jours Narssarsuaq.
Ca devient le camp de la faim car il n'y a plus de viande, de sucre, etc.

dimanche 29

Pêche, lecture, lessive. Le soir, repas succulent. Discussion pour savoir si il faut évacuer Gérard à cause de son pied -> pas de décision.
Premier pain dans le nouveau four.

lundi 30

Rediscussion au sujet de Gérard. On décide qu'il peut choisir. Pour le moment, il reste ici.
Christian, Bocquet et Mauriceau montent dans la vallée des Merveilles pour attaquer un nouveau pillier .
En traversant le torrent près du camp, je me tords le pouce. Le soir, riz, pêche+pain

mardi 31

Nuages, pluie. Passage de 2 Danois avec une dizaine d'Allemands et d'Autrichiens. Ils ont un camp de base à environ 1 jour de marche. Ont un Zodiac -> possibilité de s'approvisionner.

mercredi 1

1er août. Temps moyen. Pêche de 3 poissons qui seront bouffés par le japich (renard?). Lecture, sleeping. Soir vient la pluie.

jeudi 2

Temps gris, pluie. Christian redescend. Ils ont fait 12 longueurs dans un pillier hier. Le baromètre est au plus bas. Bocquet et Mauriceau ne semblent pas vouloir redescendre.
La fabrication du pain donne des bons résultats. Il reste à manger beaucoup de spaghettis, des patates mais peu de choses d'autres. On n'a pas vu de bateaux.
Pêche: 1 saumon.Il semble qu'il faut des cuillères argentées no 3.

vendredi 3

On bricole. Pêche, pain. Moyennement beau, nuages.

samedi 4

Beau. On monte. Myrtilles, champignons, saumons au pic-nic. Belle région. Camping au bord d'un lac. Tous en haut sauf Gérard.

dimanche 5

Temps un peu gris. On attaque à 6h le pillier du milieu. On monte facilement par des dalles. On tire sur la gauche puis pluie, brouillard. On dépose tout et on redescend. Tension après le départ de Bocquet et Mauriceau car ils ont trop bouffé et nous ont pris du sucre et surtout un bloc de fromage. Plus rien à mettre dans le riz et les spaghettis sinon de la margarine.

   
SUITE du récit ... | Début de la page